Sélectionner une page

La nouvelle ère du commerce contextuel

Quand la transaction devient invisible

 

Un mercredi sur deux, h/commerce vous fournit une analyse approfondie des tendances les plus impactantes qui restructurent le secteur du retail.

Depuis 2020, le commerce a connu des difficultés obligeant les acteurs du secteur à se transformer et surtout à accélérer leur digitalisation. Les consommateurs ont dû transposer leurs activités quotidiennes (travail, achats, divertissement, éducation, sport, etc.) sur les plateformes numériques.

Pour ce faire, il a été crucial pour les détaillants de comprendre les nouvelles pratiques des consommateurs, notamment sur le digital, afin de pouvoir les atteindre aux moments et lieux les plus opportuns.

Les questions que les détaillants pionniers se sont posés afin de rencontrer leurs consommateurs sur le digital : Que consomment mes consommateurs en ligne ? Quelle offre complémentaire puis-je apporter à leur consommation en ligne ? Qu’attendent-ils aujourd’hui des commerçants ? Comment puis-je rendre la transaction la plus fluide possible ?

Il est aujourd’hui très facile de relier les contenus en ligne aux transactions en mettant en place de manière transparente des opportunités d’achat dans les activités quotidiennes des clients.

C’est ainsi qu’est né le commerce contextuel.

Les plateformes sociales sont les pionnières du commerce contextuel

Les plateformes sociales ont été parmi les premières à capitaliser sur le commerce contextuel. Au lieu de rediriger les clients vers des ecommerces promus sur la plateforme sociale, la fonctionnalité leur permet de payer directement sur l’application, en un seul clic. Les détaillants tentent d’attirer l’attention de leurs clients sur différents canaux par le biais du contenu.

Social Commerce

Source: Crobox

Walmart étend progressivement son écosystème de commerce contextuel

Walmart est l’un des retailers les plus précurseurs de cette évolution vers le commerce contextuel.
Ce type de commerce n’est pas étranger à la marque. En effet, Walmart a déjà collaboré avec plusieurs plateformes de contenu.

Walmart & Tasty (Groupe BuzzFeed) développent leur partenariat

Le partenariat a débuté en 2019. Les clients pouvaient alors ajouter la liste des ingrédients de 4 000 vidéos de recettes Tasty en un clic dans leur panier en ligne Walmart. Ils pouvaient ensuite obtenir leur commande via un retrait en magasin ou une livraison à domicile.

Le nouveau service développé en 2021 offre une option d’ajout au panier. Les téléspectateurs peuvent désormais se connecter avec les marques et commander des produits d’épicerie à retirer ou à livrer par l’intermédiaire de Walmart.

Pour les deux acteurs, l’objectif, outre le développement d’une autre source de revenus, est de permettre aux consommateurs de cuisiner plus facilement et plus rapidement à la maison.

Source: Walmart

Walmart x Meredith

Fin 2021, Walmart s’est associé au groupe de médias Meredith. Les consommateurs peuvent désormais acheter des articles Walmart directement sur toute la gamme de médias de Meredith, notamment Allrecipes, Better Homes & Gardens, Parents, EatingWell et Real Simple.

L’idée est de permettre aux familles d’acheter leurs produits d’épicerie directement à partir de recettes publiées sur les plateformes de Meredith. Les clients peuvent accéder au contenu fournissant les recettes et ajouter les ingrédients directement à leur panier d’épicerie en ligne Walmart pour le ramassage ou la livraison.

Les plateformes de contenu voient dans le commerce une nouvelle source de revenus

Spotify s’associe à Shopify pour vendre les produits d’artistes

En 2021, Spotify s’est associé à Shopify pour permettre aux artistes de vendre leurs produits dérivés à leurs fans. Les produits dérivés sont directement accessibles via les profils des artistes.

Une fois leur « boutique » en ligne connectée à leur compte « Shopify for Artists », ils peuvent implémenter leur catalogue de produits dans Spotify.

Shopify étend sa présence dans l’économie des créateurs et Spotify fait sa première entrée dans le secteur du commerce électronique.

Source: Shopify

Carrefour & Brut. nouent un partenariat pour créer une plateforme de live shopping

Cette nouvelle organisation, baptisée Brut Shop, a pour ambition de devenir « le leader du marché français du live shopping ».

« Elle est ouverte à toutes les marques et enseignes et leur permettra de proposer à leurs clients des lives multimarques sur tous les réseaux sociaux », explique Elodie Perthuisot, directrice de la transformation digitale de Carrefour.

Brut Shop bénéficie de l’expertise de ses deux fondateurs :

– Brut, qui compte 70 millions d’utilisateurs en Europe, représente 39% du marché des médias sur les réseaux sociaux et touche 100% du public des 18-34 ans.

– Carrefour, qui a réalisé près de 50 événements de  » live shopping  » en 2021 et dont 60% des clients déclarent  » un intérêt pour le live shopping et les marques « .

L’ambition de Brut Shop est d’atteindre 1 000 boutiques en live d’ici 2022.

Selon Accenture, le marché du social commerce, estimé à 492 milliards de dollars, devrait tripler d’ici 2025 (1,2 trillion de dollars).

Les deux acteurs entendent profiter de chaque opportunité de consommation pour encourager la transaction auprès de leurs spectateurs et consommateurs en combinant contenu et fonctionnalités de commerce électronique.

Walmart - Livestreaming

Source: Ecommerce Mag

Que pouvons-nous imaginer pour le futur ?

Netflix, en tant que plateforme de contenu, a déjà mis un pied dans le commerce l’année dernière. En effet, la plateforme de streaming a ouvert un ecommerce dédié à la vente de produits dérivés de ses séries et contenus originaux.

Walmart - Livestreaming

Source: Netflix Shop

Ce que l’on peut prévoir pour l’avenir de Netflix, c’est une véritable intégration du commerce contextuel directement sur sa plateforme de contenu. Il serait amusant de pouvoir acheter les produits consommés ou portés par les personnages des séries directement depuis notre canapé, sur la plateforme Netflix et sans avoir à « mettre en pause » le programme.

En quoi est-ce intéressant ?

Le commerce contextuel est un autre moyen d’offrir aux clients une expérience d’achat rapide et pratique.

Les consommateurs sont bien trop habitués aux décourageantes transactions en ligne en plusieurs étapes.

Ici, la transaction a lieu sans qu’il soit nécessaire de quitter le contenu en cours de visualisation ou de consommation sur la plateforme. Tout est fait pour rendre la transaction aussi fluide et invisible que possible. Il est apparemment plus facile pour les marques d’encourager les clients à passer à l’acte d’achat directement au moment de la découverte des produits lorsqu’ils interagissent avec les plateformes de contenu.

En effet, pour les marques, le commerce contextuel pourrait raccourcir le cycle entre l’engagement et l’achat.

L’intégration d’opportunités d’achat dans les plateformes de contenu permet également aux marques de personnaliser l’expérience globale du client.

Le commerce contextuel, c’est du shopping sans friction !

Abonnez-vous à notre newsletter mensuellepour suivre les évolutions technologiques et les initiatives du retail dans le monde.

New Business:

Maxime Sabot maxime.sabot@havas.com

29/30 quai de Dion Bouton
Puteaux Cedex 92817 France

Follow us: