Sélectionner une page

Quick Commerce

Une nouvelle génération du commerce centrée
 sur une unique promesse :
la livraison instantanée 

 

Un mercredi sur deux, h/commerce vous fournit une analyse approfondie des tendances les plus impactantes qui restructurent le secteur du retail.

Le « quick commerce » (ou q-commerce) est la nouvelle génération du commerce faisant de la livraison de courses alimentaires à domicile un service encore plus pratique et facilitateur.

Les acteurs du quick commerce livrent en général une petite quantité de produits, majoritairement alimentaires (frais, épiceries, et même congelés) à leurs clients en un temps record compris entre 15 et 30 minutes. Nous pouvons ainsi parler d’une livraison quasiment “instantanée”. Pour le moment, ce nouveau service de livraison ne remplace pas complètement un plein de courses hebdomadaire et reste un service dédié à un besoin de courses complémentaires.

Aujourd’hui, des dizaines de start-ups se lancent sur ce marché de la livraison instantanée dans de grandes métropoles urbaines, toutes avec une promesse identique : une livraison de courses en seulement quelques minutes.

Une de ces start-ups les plus connues n’est autre que Gorillas. Avant d’étendre son service à d’autres grandes villes, cette dernière a premièrement proposé son offre de livraison aux habitants berlinois. Récemment, Gorillas a également lancé son service aux États-Unis.

Dernièrement, de nombreux nouveaux arrivants se sont lancés avec des offres similaires sur ce marché, de plus en plus compétitives : Gopuff de Philadelphia, la start-up turque Getir, ainsi que Dija à Londres sont certains d’entre eux.

Ainsi, cette nouvelle offre de livraison à domicile s’adapte complètement aux modes de vie des consommateurs urbains, tous très connectés et adeptes de ces services de « dernière minute ».

Après de multiples confinements et des couvre-feux successifs, les consommateurs attendent de la part des marques davantage de facilitation dans leurs achats quotidiens.

Le quick commerce, comment ça marche ?

Dans la plupart des cas, ces entreprises de livraison très rapide s’appuient sur un système logistique composé d’un réseau très dense de mini-entrepôts maillant toute la zone de chalandise. Ces mini-entrepôts, aussi appelés darkstores, sont des lieux fermés au public, uniquement dédiés au traitement des commandes. Ces lieux sont gérés par des employés qu’on appelle des “pickers”, chargés de préparer les commandes passées par les clients sur l’application ou le site internet de l’entreprise. La plupart du temps, les commandes concernent une petite quantité de produits ou des courses d’appoint.

Ainsi, une fois que les pickers reçoivent les commandes des clients, ils doivent sélectionner les bons produits sur les étagères en environ 3 minutes pour respecter la promesse d’instantanéité faite au client. Une fois le panier de courses complété, ils le transmettent aux livreurs pour procéder à la livraison. Les livreurs conduisent habituellement des deux roues (scooters, vélos ou vélos électriques) afin de livrer le client le plus rapidement possible. Grâce au dense réseau d’entrepôts maillant la ville, en général le trajet n’excède pas les 2 kilomètres.

De ce fait, le critère le plus important pour répondre à ce genre de demande est la vitesse de livraison. Tout est donc réfléchi et mis en place pour répondre à la rapidité attendue.

Crédits : DeliveryHero

Best cases

Gorillas, est une start-up de livraison instantanée localisée à Berlin. Aujourd’hui, elle opère dans les grandes villes de 12 pays comme Londres, Munich, Paris et Amsterdam. Depuis fin mai, la start-up a par ailleurs annoncé son arrivée sur le marché américain.

Gorillas propose à ses clients une large gamme de produits frais et d’épicerie livrés à la maison en seulement dix minutes. Plus de 2000 produits sont disponibles et à des prix similaires à ceux des grands magasins. Pour respecter sa promesse de livraison en dix minutes, l’entreprise s’appuie sur un réseau dense d’entrepôts localisés à différents points stratégiques des villes où elle opère. Les frais de livraison s’élèvent aux alentours de 2$.

Selon Kagan Sumer, chief executive officer et co-fondateur de Gorillas : “Chaque crise accélère le développement de certains modèles, cette pandémie a accéléré la pénétration des ecommerces alimentaires ».

En effet, pendant les confinements, les consommateurs ont largement profité des services de livraison à domicile pour consommer des plats de restaurants à la maison ou se faire livrer des courses sans avoir à se rendre en magasins. Concernant l’arrivée de ces start-ups du modèle du quick commerce, nous pouvons imaginer que ce ne sont que les prémices d’un développement beaucoup plus large de ce genre de services. Les consommateurs devraient conserver cette exigence d’instantanéité pour un bon moment.

Source : Gorillas

Aux États-Unis, un autre acteur de l’industrie de la livraison ultra rapide semble aussi avoir un futur prometteur. Gopuff a été créé en 2013 à Philadelphie. À l’origine, l’entreprise était spécialisée dans toute autre chose : la livraison de chichas à domicile. Aujourd’hui, Gopuff est disponible dans près de 650 villes aux États-Unis et s’appuie sur un réseau d’approximativement 250 centres de distribution. L’entreprise propose de livrer à ses clients en moins de 30 minutes une large sélection de produits alimentaires répondant à des besoins urgents.

Comme un grand nombre de ses concurrents, Gopuff achète ses produits pour les revendre directement à ses consommateurs.

Dans le Bloomberg Business Week, la banque d’investissement UBS anticipe une croissance de 22% d’ici 2024 pour la vente alimentaire en ligne. Les américains sont en effet très friands de courses alimentaires et y consacrent une grande partie de leur budget. Par ailleurs, ils ont dorénavant l’habitude de recourir à des services de livraison de courses à domicile. Ce public est donc particulièrement réceptif à ce genre d’offres de “convenience”.

Source : Gopuff

En France, la start-up Kol a commencé par se lancer sur la livraison d’alcool en fin de journée ou la nuit (vins, bières, spiritueux etc.).

Aujourd’hui, Kol a elle aussi étendu son offre et propose une gamme de produits alimentaires tout comme ses concurrents. Kol s’est positionnée comme la seule solution envisageable lorsque tout est fermé et que quelque chose vient à manquer dans le réfrigérateur ou dans les placards.

En quoi est-ce intéressant ?

Le marché de la livraison à domicile s’est considérablement développé depuis le début de la pandémie. La crise a agi comme un véritable catalyseur sur le modèle de la livraison ultra-rapide. Le développement de ces start-ups s’est construit sur un insight consommateur très fort : être capable de faire des courses d’appoint en urgence, n’importe quand. Les raisons d’utiliser ce service sont nombreuses : une fête organisée à la dernière minute, un article oublié pendant les courses en magasin pour le dîner, une soudaine envie de crème glacée…

Ainsi, ces jeunes entreprises capitalisent sur l’impatience et la paresse des urbains très occupés à d’autres activités.

Ces nouveaux acteurs sont en train de complètement transformer le marché de la livraison et certains acteurs établis pourraient se sentir menacés. En effet, pour rester compétitifs sur le marché, les leaders de la livraison de repas à domicile comme UberEats, Deliveroo, Just Eat etc. nouent des partenariats avec des grandes chaines de distribution alimentaire pour répondre à ce besoin d’instantanéité.

Nous pouvons aussi nous interroger sur l’évolution du marché. Nous serons probablement les témoins d’une invasion de drones dans le ciel et de véhicules autonomes (voire robots) sur nos routes, partout dans le monde.

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle pour suivre les évolutions technologiques et les initiatives du retail dans le monde.

New Business:

Maxime Sabot maxime.sabot@havas.com

29/30 quai de Dion Bouton
Puteaux Cedex 92817 France

Follow us: