Sélectionner une page

La livraison autonome

Des robots autonomes pour faire grimper la vente au détail à un niveau supérieur d’efficacité et de qualité

 

Un mercredi sur deux, h/commerce vous fournit une analyse approfondie des tendances les plus impactantes qui restructurent le secteur du retail.

Ces dernières années, notre façon d’acheter a complètement changé. Les services de livraison ont augmenté, diminuant ainsi les achats en magasin. Aujourd’hui, de plus en plus d’achats sont effectués en ligne via des plateformes de commerce électronique et/ou des places de marché. Par conséquent, il devient important pour les détaillants de trouver de nouvelles solutions simples et efficaces pour livrer leurs clients. L’une de ces solutions est la livraison autonome qui se révèle être un mécanisme gagnant-gagnant pour les consommateurs et les détaillants. C’est la raison pour laquelle certains détaillants et sociétés de livraison comme Amazon, Walmart, Alibaba ou UPS, entre autres, élargissent la manière dont ils effectuent leurs livraisons en expérimentant des robots et des drones pour livrer leurs colis. L’automatisation devrait devenir une habitude dans la vente au détail et le commerce à l’échelle mondiale.

Amazon Scout

 

Amazon a commencé à concevoir ses prototypes il y a quelques années alors que la livraison autonome n’avait pas le même succès qu’aujourd’hui. La pandémie a en quelque sorte entrainé une augmentation exponentielle du secteur de la livraison et, par conséquent, a accéléré le développement de nouvelles solutions de livraison : les modèles de livraison autonome.

Amazon a baptisé son robot autonome « Amazon Scout », un robot électrique pas plus grand qu’une glacière qui se déplace depuis les entrepôts jusqu’aux maisons des clients de manière rapide et efficace. Lors du développement de Scout, les ingénieurs se sont concentrés sur le développement d’un logiciel 3D pour simuler les conditions réelles le plus fidèlement possible. Cela permet notamment à Scout de contourner les obstacles en toute sécurité lors de ses livraisons. Amazon utilise également diverses simulations pour accélérer l’apprentissage et le développement de l’autonomie de ce robot.

L’équipe a déployé six appareils Amazon Scout dans un premier temps afin d’observer et d’analyser leurs performances dans certaines rues aux États-Unis.

En septembre dernier, l’entreprise Co-Op a entamé un partenariat avec Amazon avec la volonté de rendre le service de livraison de produits d’épicerie plus rapide. Ce partenariat permettra aux consommateurs d’Amazon de faire leurs courses Co-Op sur Amazon.co.uk et d’être livrés à domicile en un temps record.

 

Social Commerce

Source: Geeko

Xiaomanlv de Alibaba

 

En 2015, Alibaba a décidé de saisir l’occasion que représentait déjà à l’époque l’achat en ligne et la livraison en commençant à explorer la technologie de conduite autonome.

L’entreprise a créé son robot de livraison autonome « Xiaomanlv » qui donne des résultats favorables ; chaque appareil est capable de transporter 50 colis à la fois et de parcourir 100 kilomètres en un seul trajet, livrant environ 500 colis par jour. Aujourd’hui, Alibaba opère avec 200 robots, mais son objectif est d’étendre sa flotte à 10 000 robots d’ici trois ans.

Le PDG d’Alibaba affirme qu’ils peuvent s’appuyer sur des algorithmes avancés afin d’assurer un déploiement massif et rentable de leurs robots autonomes dans les communautés locales. Globalement, l’entreprise investit un tiers de son revenu total dans Xiaomanlv.

Source: Alizila

Le robot autonome de Walmart

Walmart a lancé un essai de livraison autonome, en s’associant à Gatik, qui opère dans ce secteur depuis 2019. L’entreprise collabore également avec FedEx pour tester des robots de livraison autonomes.

En outre, en 2021, Walmart a annoncé un partenariat avec la grande entreprise automobile Ford et avec Argo AI pour développer un véhicule à conduite autonome afin d’exécuter un service de livraison autonome. Le résultat de ces partenariats est la création d’un camion-caisse autonome pour la livraison de produits d’épicerie aux États-Unis.

Aujourd’hui, General Motors établit également un partenariat avec Walmart pour promouvoir ses véhicules et les inclure dans l’expérience de livraison autonome.

Source: Walmart

En quoi est-ce intéressant ?

 

Le développement de solutions de livraison autonomes a encouragé de nombreuses industries à les intégrer dans leurs process. Certaines grandes entreprises de commerce électronique et de vente au détail ont commencé à combler le vide créé par les nouveaux comportements d’achat online des consommateurs et leur nouveau besoin d’instantanéité.

En outre, cette nouvelle pratique implique également les industries automobile, technologique et logistique. Parmi les principaux acteurs du secteur de la logistique, nous pouvons citer DHL ou FedEx, qui ont développé leurs propres robots autonomes pour établir des partenariats avec des clients potentiels, qui sont généralement des entreprises de grande taille comme celles mentionnées précédemment.

La naissance de cette nouvelle solution de livraison aidera à résoudre certains problèmes logistiques, notamment l’empreinte écologique causée par la livraison de colis, le coût élevé du transport, les retards dus au trafic ou l’incapacité d’atteindre des zones mal situées.

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle pour suivre les évolutions technologiques et les initiatives du retail dans le monde.

New Business:

Maxime Sabot maxime.sabot@havas.com

29/30 quai de Dion Bouton
Puteaux Cedex 92817 France

Follow us: